Un sauveur est né

-Articles et publications concernant notre site ou celui de nos partenaires. Le forum rejette toute responsabilité quant aux articles et publications qui ne sont pas nôtres.
-Articles and publications regarding our website or our partners. Our organization and forum disclaims any responsibility for articles and publications that are not ours.
Avatar de l’utilisateur
Jojo
Site Admin
Messages : 58490
Enregistré le : Mer Juin 16, 2010 10:37 pm
Localisation : Montérégie
Contact :

Un sauveur est né

Messagepar Jojo » Dim Déc 25, 2011 2:53 pm

Je tiens à partager ce texte, tiré du forum perroquet et écrit de la main de Marie-Josée Ouellet, car c'est vraiment un texte très réaliste et formidablement bien écrit : http://www.forum-perroquet.com/post351981.html#351981

Ça fait bien longtemps que je pense écrire ce texte et je ne sais trop comment dire les choses, sans froisser personne, mais bon on doit dire les choses pour qu’elles changent. Au fil des ans, les gens passent, les vieilles habitudes persistent et le boulot qu’on doit faire pour améliorer la vie de nos protégés est énorme. Il est évident qu’au bout du compte ce sont ces malheureux oiseaux qui sont les cobayes de notre éducation, certains de ces oiseaux se retrouveront chez un bon samaritain.

Il y a toutes sortes de sauveurs...

1. Dans une petite annonce, un oiseau visiblement dans un piteux état se cherche un nouveau foyer aimant. N’écoutant que son grand cœur la famille décide d’offrir un nouveau toit à cette boule de plumes. L’oiseau est carencé, se pique et crie beaucoup. On prend rendez-vous chez le vétérinaire, on fait un bilan et dépistage des maladies. On change toute l’alimentation, une belle grande cage remplie de jouets pour occuper coco. Première semaine, on se dit que les cris vont arrêter. Deuxième semaine, les cris diminuent mais dès qu’on est absent ça recommence. Troisième semaine, il est de plus en plus exclusif. Quatrième semaine, il commence à détruire tout ce qui lui tombe sous le bec… Jusqu’au jour où on doit se rendre à l’évidence et lui chercher une nouvelle famille…

2.Une famille cherche un refuge pour placer son oiseau. Elle fait une recherche sur internet, dans les petites annonces, ou peut-être une annonce sur le babillard du vétérinaire. Elle prend contact avec la personne responsable. Lors du contact téléphonique, le propriétaire du refuge se fait rassurant, parlent de ses nombreuses expériences, et promet de donner des nouvelles. On prend entente et on apporte l’oiseau au refuge en espérant qu’il trouvera une bonne famille. Quelques semaines plus tard on essaie de prendre des nouvelles et plus de réponse…

3.En surfant, on tombe sur un site intéressant et accueillant où l’on peut partager notre quotidien avec notre ami ailé. On s’inscrit et on partage. Au fil des posts, l’information tourne plus autour de la dénonciation et du pointage de doigt. Lorsqu’on prend le temps de chercher sur d’autres sites on se rend compte que l’information partagé est souvent complètement erroné. De plus, on a l’impression que seuls eux savent ce qui est bon pour les oiseaux et qu’ils détiennent la vérité. Il est évident qu’ils ne pratiquent pas ce qu’ils prêchent. Afin de se justifier ils finissent par faire l’étalage de leurs nombreuses actions…

4.Vous voulez adopter en refuge et cherchez un endroit où vous pourrez trouver la perle rare et du même coup aider un oiseau. Vous écrivez, à tous les refuges que vous trouvez et expliquer vos motivations et les espèces qui vous intéressent. Quelques semaines plus tard, une âme charitable a trouvé pour vous l’oiseau qui vous convient, et vous met en contact avec la famille désirant placer l’oiseau. Évidemment, le contact n’a jamais vu la famille désirant céder le perroquet et ne connait pas l’oiseau. Après quelques mois la vie avec le nouveau compagnon devient un enfer et personne ne peut vous aider…

5.Sur un forum un nouveau membre s’inscrit et se présente. Il fait le tour du forum et vient poser quelques questions. Rapidement, plusieurs personnes répondent en y allant chacun de leurs expériences et connaissances personnelles. Pour chaque réponse donnée, il semble toujours avoir une meilleure réponse et ne semble pas vouloir ouvrir ses horizons. Finalement, l’aider devient difficile puisqu’il est évident qu’il veut qu’on lui dise ce qu’il veut entendre…

C’est à vous d’éviter ces situations et je vais essayer de vous aider à faire vos choix. Il est difficile de faire notre place dans le milieu aviaire. Les perroquets étant différents des autres animaux de compagnie, ils attirent des gens à part, qui souvent ont des personnalités colorées.
Certaines sont là pour rester, d’autres ne sont que de passage, alors faite votre enquête et demandez à ceux qui ont bonne réputation. Tous les bons forums pourront vous aider à trouver une solution et vous réfèreront à des personnes fiables qui ont fait leurs preuves.

Premier scénario

Sauver un perroquet est une grande responsabilité. Avant toute chose vous devez vous poser plusieurs questions :

-Pourquoi je veux aider cet oiseau?
-Ai-je les connaissances pour le faire?
-À qui je peux demander de l’aide?
-Est-ce que la famille est prête à vivre cette expérience?
-Suis-je prête à vivre avec les cris, les morsures, la maladie et tout ce qui vient avec?
-Si le cas s’avère trop lourd ai-je une alternative?

Deuxième Scénario

Trouver un bon refuge, est tout un contrat. Vous aurez à faire un choix éclairé. Voilà quelques conseils :

-Les bons refuges n’affichent pas dans les petites annonces.
-Leur travail est d’aider et d’informer afin d’éviter un éventuel abandon.
-Être enregistré comme organisme à but non lucratif n’est pas gage de professionnalisme et d’honnêteté.
-Tous les oiseaux devraient demeurer au refuge afin que le propriétaire connaisse l'oiseau et puisse s’assurer de sa bonne santé physique et psychologique.
-Il doit toujours y avoir un suivi et du support si besoin est.
-Des frais d’adoption peuvent être chargés en fonction des dépenses encourues.
-Un contrat devrait toujours être signé, ajoutez-y que vous tenez à avoir un suivi.
-Certains refuges replacent d’autres rarement, allez-y avec vos convictions.

Troisième scénario

Internet étant une encyclopédie immense, il est évident que nous ferons tous des recherches et que nous nous inscrivons sur plusieurs sites et forums afin d’avoir le plus d’information possible. Comment faire pour savoir si l’information reçue est crédible et vérifiable:

-Ne vous gênez pas pour poser des questions sur le bienfondé de leurs actions.
-Cherchez par vous-même l’information afin d’en vérifier la véracité.
-Protégez-vous en restant toujours neutre et ne vous mêlant pas des sujets plus chaud.
-Assurez-vous de pouvoir vérifier l’authenticité des faits rapportés.
-Demandez-vous si vous aimez ce que vous lisez.
-Croyez-vous que toutes ces actions sont faites pour le bien des perroquets.

Quatrième scénario

Rechercher la perle rare est ardu et se savoir bien épaulé dans son choix est important :

-Laissez votre numéro de téléphone afin de parler au propriétaire.
-Informez-vous sur le fonctionnement du refuge.
-Demandez si l’oiseau a été vu par le vétérinaire et demandez de transférer le dossier.
-Assurez-vous que l’oiseau ait transité par le refuge un minimum de 6 mois.
-Est-ce que d’autres refuges ou professionnels travail de pair avec l’organisme ?
-Visitez les installations.
-Posez des questions sur l’alimentation.
-Prenez rendez-vous chez un vétérinaire aviaire si possible la journée même de l’adoption. Un examen et un dépistage pour la chlamydiophilose * ainsi que le PBFD doit être fait (si ce n’est pas déjà fait).
-Si on vous confirme que l’oiseau est dépisté pour les principales maladies, demandez d’avoir une copie des tests.

Cinquième Scénario

Un forum est un lieu où plusieurs passionnés peuvent discuter de leurs compagnons et apprendre à améliorer la vie de ceux-ci :

-Restez courtois.
-Essayer de conscientiser.
-Partagez vos connaissances.
-Respectez les différentes opinions.
-Retirez-vous lorsqu’un post devient trop chaud, ou avisez les administrateurs.
-Laissez le nouveau membre réfléchir aux nouvelles informations, s’il est vraiment intéresser à améliorer la vie de son perroquet il finira par ouvrir ses horizons.

En conclusion

Il faut aimer assez nos oiseaux pour modifier notre vie et notre maison. Certaines personnes sont là pour aider et d’autres pour profiter, c’est la triste réalité. Personne ne devrait se valoriser en étalant ses nombreuses bonnes actions. Aider des perroquets dans le besoin est un travail de longue haleine mais combien valorisant. Le plus beau cadeau qu’on peut recevoir c’est le respect de cet oiseau. Donc on peut dire que celui qui mérite le titre de sauveur, c’est le perroquet, parce que grâce à lui nous avons évolué et rencontré de merveilleuses personnes qui partagent la même passion.
Prenez soin de vous et vous saurez prendre soin de vos compagnons…


*La chlamydiophilose est une maladie transmissible à l’humain. Cette maladie profite d’un système immunitaire déficient pour infecter son hôte, par exemple les jeunes enfants et les personnes âgées. Les symptômes s’apparentent à une pneumonie. Cette maladie peut être mortelle.

Marie-Josée Ouellet
Forum-perroquet.com
Revue et corrigé par Renée Gagnon
Tous droits réservés
24 décembre 2011

_________________
Refuge sur Les ailes de nos perroquets
Testé pour les 4 maladies aviaires
Jojo
Présidente Perroquetsecours
Image

Avatar de l’utilisateur
caro
Messages : 5266
Enregistré le : Jeu Nov 18, 2010 6:20 pm

Re: Un sauveur est né

Messagepar caro » Dim Déc 25, 2011 7:30 pm

Wow! Quel beau texte. Bravo! Marie-Josée.
Caro ;-)
Paco(décédée)-Peanut-Obby-Yoshi(cockatiels)/Spirou-Karen-Chouette(décédée)-Candy(perruches)/Toutoune(toui Catherine(Décédée)Pokoyo(conure)/Lucky-Miracle(mandarins)/Sunshine(canari)-Rambo(yorkshire/Gripette-Whipette(lapines)


Retourner vers « Revue de presse (Press review) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité